De facto n°25 | Mars 2021

Nouvelle formule : De facto a pris un rythme bimen­suel depuis la rentrée 2021. Dès à présent, chaque numéro vous proposera égale­ment l’ac­tu­alité de l’In­stitut Conver­gences Migra­tions et de la recherche en études migra­toires. Lecture opti­misée sur un écran 13 pouces avec un zoom réglé à 100% sur Firefox, Edge, Chrome et Safari.

25 | Mars 2021

Un système de santé universel ? Inégalités et discriminations dans le soin en France

Bien qu’en meilleure santé à leur arrivée en France, les immigré·es déclarent en moyenne un moins bon état de santé que la popu­la­tion générale. En raison d’un cumul de facteurs (inégal­ités sociales, condi­tions de vie, moins bon accès à des soins de qualité, etc.), leur état de santé se détériore à mesure du temps passé dans l’Hexagone. La crise sani­taire a mis brutale­ment en lumière les inégal­ités sociales de santé, qui touchent notam­ment les immigré·es et leurs descendant·es (voir notre numéro sur les inégal­ités ethno-raciales face au Covid-19), et le manque de données sur le sujet pour mieux saisir l’ampleur et le contour des discrim­i­na­tions dans le système de santé. Ce numéro de De facto présente des enquêtes récentes ou en cours qui perme­t­tent d’éclairer, à différents niveaux, la ques­tion des inégal­ités et des discrim­i­na­tions à l’encontre des immigré·es et de leurs descendant·es dans le système de santé, à la fois en tant que patient·es mais aussi en tant que soignant·es.

Mathieu Ichou montre ainsi, à partir des données de l’enquête TeO, que les discrim­i­na­tions perçues dans le système de santé sont plus fréquentes parmi les personnes orig­i­naires d’un DOM, d’Afrique du Nord, d’Afrique subsa­hari­enne et de Turquie, et corrélées au renon­ce­ment aux soins. Dans ses enquêtes sur la péri­na­talité, Priscille Sauve­grain met en évidence et explique les différences de prise en charge selon l’origine des patientes en raison de biais implicites, dont les soignant·es n’ont pas néces­saire­ment conscience. Une ques­tion sensible au sein du corps médical qui fait l’objet d’une enquête présentée par Elie Azria, chercheur et médecin. Enfin, Francesca Sirna déplace la ques­tion des discrim­i­na­tions dans le système de santé en abor­dant le cas peu étudié des soignant·es étrangèr·es qui se retrou­vent cantonné·es à des rôles et des statuts subalternes.

Les contri­bu­tions rassem­blées dans ce numéro témoignent de la vitalité et du dynamisme d’un champ de recherche dont l’actualité nous rappelle qu’il est essen­tiel dans notre compréhen­sion des inégal­ités sociales qui struc­turent la société française.


Solène Brun et Anne Gosselin,
coor­di­na­trices scien­tifiques du numéro

logo téléchargement-PDF
Téléchargez le numéro
au format PDF

Actualité de l’Institut

Séminaires à venir

Science/​société

Appels à recensions De facto

Deux appels à recen­sions pour De facto, en parte­nariat avec La Vie des idées :

Corinne Alexandre-Garner et Aleaxandra Galitzine-Loumpet (dir.), L’Objet de la migra­tion, le sujet dans l’exil, Presses Univer­si­taires de Nanterre, déc. 2020. Voir la présen­ta­tion de l’ouvrage

Alexis Nouss, Droit d’exil – Pour une poli­ti­sa­tion de la ques­tion migra­toire – précédé de Covidexil, Dijon, Les Presses du Réel, fév. 2021. Voir la présen­ta­tion de l’ouvrage

Si vous êtes fellow et que souhaitez rédiger un compte-rendu de lecture d’un de ces deux ouvrages, contactez-nous : defacto@icmigrations.fr.

Prochains grands rendez-vous

Actualité des projets

L’institut dans les médias

Dernière Désinfox

Actualité de la recherche

Manifestations scientifiques

Appels, opportunités et annonces diverses