Présentation

Il existe en France 10 « Instituts Convergences », tous créés en 2016 et 2017 par le 2e Programme des Investissements d’avenir sur l’avis d’un jury inter­na­tional. Leur objectif ? Fédérer des efforts de recherche jusque-​là dispersés, en mobil­isant sur une question-​clef environ 400 chercheurs de plusieurs insti­tu­tions pour croiser les disci­plines et bâtir une forma­tion orig­i­nale. L’Institut Convergences Migrations (IC Migrations) est le seul institut de ce type qui associe sciences sociales, sciences humaines et sciences de la santé.

Structuré en cinq départe­ments théma­tiques et un départe­ment de la forma­tion, l’IC organise des activ­ités de recherche communes (sémi­naire, journées scien­tifiques, publi­ca­tions…), finance des projets de recherche émer­gents, et des jeunes chercheurs. Il ouvrira un nouveau master inno­vant à la rentrée 2020, perme­t­tant d’allier des enseigne­ments en sciences humaines, sciences sociales et sciences de la vie.

Un objectif majeur de l’IC Migrations est le dialogue science-​société à travers deux types d’actions : l’éclairage critique de l’actualité grâce à la revue en ligne De facto et un parte­nariat diver­sifié avec les acteurs locaux (élus, asso­ci­a­tions, enseignants, personnel médical et social).

Nos missions

La « crise européenne des réfugiés » surgie à l’été 2015 a pesé sur la genèse du projet. Mais les ques­tions soulevées par les migra­tions ne se limi­tent pas à la crise des réfugiés.

Le périmètre est vaste, tant la migra­tion inter­na­tionale se situe à la croisée des disci­plines : géogra­phie, histoire, démo­gra­phie, économie, droit, science poli­tique, soci­ologie, anthro­pologie, éthique, mais aussi épidémi­ologie sociale ou infectiologie.

Aucune struc­ture de recherche ne couvre aujourd’hui toutes ces facettes. C’est la mission que se donne l’IC Migrations, en favorisant des travaux et une forma­tion interdisciplinaires.

Panorama

Suite aux trois campagnes d’affiliation menées en mars et avril 2018 et avril 2019, l’Institut des Migrations a sélec­tionné 394 chercheurs et 72 doctor­ants. Leur affil­i­a­tion a une durée de 3 ans renouvelables.

Conformément au projet de l’Institut, deux tiers des fellows émanent des membres du consor­tium fonda­teur, le dernier tiers rassem­blant des fellows issus d’autres univer­sités parisi­ennes, de province et étrangères ainsi que d’autres organismes.

Répartition des fellows dans les départements

  • DYNAMICS : 50
  • GLOBAL : 90
  • HEALTH : 51
  • INTEGER : 94
  • POLICY : 99

Le recrute­ment au sein des départe­ments témoigne d’un grand effort de diver­sité disci­plinaire et théma­tique des chercheurs. Le départe­ment HEALTH en est le parfait exemple, puisque son équipe est composée à la fois d’économistes, de démo­graphes, d’historiens, d’anthropologues, de spécial­istes de la santé publique, d’épidémiologistes, de soci­o­logues ou encore de géographes.

Soucieux de renouer le lien science/​sociétés sur la ques­tion des migra­tions, l’IC Migrations se donne les moyens d’un décryptage critique et constructif de l’actualité par le biais de sa revue De facto. Face à des sujets de société aussi sensi­bles que les migra­tions, le scien­tifique ne peut rester au-​dessus de la mêlée ; il doit s’y engager avec l’ambition d’en relever le niveau.

Cela suppose de rappeler les ordres de grandeur des phénomènes, de prati­quer la critique des données exis­tantes, d’en construire de nouvelles, d’effectuer des compara­isons dans le temps et dans l’espace, de décoder les argu­ments échangés, d’articuler au mieux les dimen­sions descrip­tive, explica­tive et norma­tive des phénomènes observés.

Grâce à un budget spéci­fique, l’IC Migrations entend se rapprocher des acteurs qui œuvrent à l’échelle régionale et locale : élus, asso­ci­a­tions, enseignants, admin­is­tra­tions, agences, entreprises.

Outre un Conseil scien­tifique, l’Institut s’est doté d’un Conseil des terri­toires qui est associé en amont de la concep­tion de certaines recherches.

Voir les actions de l’Institut en direc­tion du dialogue sciences/​société.

L’action prin­ci­pale de l’IC Migrations en matière de forma­tion consiste en la créa­tion d’un master MIGRATIONS, co-​accrédité par l’EHESS et l’Université Paris 1‑Panthéon Sorbonne.
L’IC Migrations part du constat que dans un champ de recherche en forte crois­sance, les offres de forma­tion exis­tant actuelle­ment en France ne portent pas assez l’accent sur l’interdisciplinarité et le travail de terrain. La place existe donc pour créer une forma­tion nouvelle s’appuyant sur l’ensemble des parte­naires du projet et qui viendrait compléter (et non concur­rencer) les autres Masters du champ. L’objectif est de former des chercheurs et des profes­sion­nels spécial­isés sur le domaine des migra­tions mais qui pour­ront égale­ment pour­suivre ensuite leur forma­tion dans les Écoles Doctorales disciplinaires.
L’accréditation du master MIGRATIONS, portée par l’EHESS a été obtenue en Décembre 2018. L’ouverture du Master a eu lieu en septembre 2020.

Gouvernance

  • Directeur : François HÉRAN, Professeur au Collège de France
  • Directrice Adjointe : Annabel DESGRÉES DU LOÛ, Directrice de recherche à l’IRD
  • Directrice de la coor­di­na­tion : Stéphanie MILLAN
  • Responsable de l’animation scien­tifique et de la commu­ni­ca­tion : Perin Emel YAVUZ
  • Responsable de la médi­a­tion scien­tifique et des parte­nar­iats locaux : Jean-​Barthélemi DEBOST
  • Gestionnaire : Christine CODINA
  • Gestionnaire : Florence ROUILLÉ
  • Coordinatrice du Master : Claire de Castellane

Contacter l’équipe

Le Bureau de la coor­di­na­tion accom­pagne la Direction exéc­u­tive dans le suivi scien­tifique et stratégique de l’IC Migrations. Il est composé des membres de la direc­tion exéc­u­tive et des respon­s­ables de départe­ments théma­tiques qui constituent l’ossature de l’IC Migrations.

  • DYNAMICS
    Responsable : Lisa CHAUVET, Professeur des univer­sités, Université Panthéon Sorbonne
    Coordinatrice scien­tifique : Audrey Lenoël, Postdoctorante à l’Institut Convergences Migrations
  • GLOBAL
    Responsable : Claire ZALC, Directrice de recherche, École Normale Supérieure/​EHESS, Institut d’histoire moderne et contem­po­raine – UMR 8066 (IHMC)
    Coordinateur scien­tifique : Antonin DURAND, Postdoctorant à l’Institut Convergences Migrations
  • HEALTH
    Responsable : Maria MELCHIOR, Directrice de recherche, Inserm, Équipe de recherche en épidémi­ologie sociale (ERES), Institut Pierre Louis d’Épidémiologie et de Santé Publique (iPLESP)
    Coordinatrice scien­tifique : Anne GOSSELIN, Postdoctorante à l’Institut Convergences Migrations
  • INTEGER
    Responsable : Patrick SIMON, Directeur de recherche, Ined, UR 08 « Migrations inter­na­tionales et minorités »
    Coordinatrice scien­tifique : Solène BRUN, Postdoctorante à l’Institut Convergences Migrations
  • POLICY
    Responsable : Michel AGIER, Directeur de Recherche de Classe Exceptionnelle, IRD/​EHESS, Institut inter­dis­ci­plinaire d’anthropologie du contem­po­rain (IIAC)
    Coordinatrice scien­tifique : Damien Simonneau, Postdoctorante à l’Institut Convergences Migrations

Contacter les coor­di­na­teurs scientifiques

  • FORMATION
    Responsables :
    Natalia MUCHNIK, Directrice d’études, EHESS, Centre de recherche historique (CRH)
    Marianne Blidon, Maîtresse de conférence, Université Paris 1 Panthéon-​Sorbonne, Institut de Démographie de l’Université Paris 1 (IDUP)

Contacts

Il valide collé­giale­ment les orien­ta­tions stratégiques et les objec­tifs de l’IC Migrations, ses règles de fonc­tion­nement et la répar­ti­tion de ses moyens. Il participe à la diffu­sion des actions et des objec­tifs de l’IC Migrations. Le Comité de Direction est composé des représen­tants des 8 parte­naires et des 4 UMR asso­ciées au projet.

  • CNRS : Fabrice BOUDJAABA, Directeur adjoint scien­tifique de l’INSHS
  • EHESS : Romain HURET, Vice-​Président Recherche
  • EPHE : Hubert BOST, Président
  • Ined : Ariane PAILHE, Directrice adjointe déléguée à la recherche
  • Inserm : Corinne ALBERTI, Directrice de l’ITMO Santé Publique
  • IRD : Flore GUBERT, Directrice du départe­ment Société et Mondialisation
  • Université Paris 1 Panthéon-​Sorbonne : Jean-​Marie LE GALL, Chargé de mission Campus Condorcet
  • Collège de France : Marylène MESTON DE REN, Directrice Générale des Services
  • CEESciences-​Po/​CNRS : Tommaso VITALE, Directeur de recherche
  • CERISciences-​Po/​CNRS : Hélène THIOLLET, Chargée de recherche
  • MIGRINTER Université de Poitiers/​CNRS : Olivier CLOCHARD, Directeur de Migrinter, Chargé de recherche
  • URMIS/​Université de Nice Sophia Antipolis/​Université Paris 7 Diderot/​IRD/​CNRS : Dominique VIDAL, Professeur
  • John R. Bowen, Dunbar-​Van Cleve Professor in Arts & Sciences, Professor of Anthropology, Washington University in St. Louis, Louis, États-Unis
  • Ilze Brands-​Kehris, Professor, Mandate-​Holder, Raoul Wallenberg Institute, Former Director of the OSCE High Commissioner on National Minorities” office, Lund, Suède
  • Dana Diminescu, Enseignant-​chercheur en Sociologie, I3 (Institut inter­dis­ci­plinaire de l’in­no­va­tion), Département des sciences économiques et sociales, Télécom ParisTech, Paris, France
  • Frédéric Docquier, Professeur d’économie, Institut de recherches économiques et sociales (Ires), Université catholique de Louvain, Louvain-​la-​Neuve, Belgique
  • Virginie Guiraudon, Directrice de recherche, Centre d’études européennes (CEE), CNRS-​ScPo, Paris, France
  • Béatrice Joyeux-​Prunel, Professeure ordi­naire en Humanités numériques, Université de Genève, Faculté des lettres, Genève, Suisse
  • Myriam Khlat, Directrice de recherche, UR5 – Mortalité, Santé, Epdidémiologie, Institut national d’études démo­graphiques, Paris, France
  • Smaïn Laacher, Professeur de Sociologie, Université de Strasbourg, France
  • Suzanne Lachenicht, Professeur d’his­toire moderne, Chaire d’histoire moderne, Faculté de sciences sociales et human­ités, Université de Bayreuth, Bayreuth, Allemagne
  • Gérard Noiriel, Directeur d’études, Institut de recherche inter­dis­ci­plinaire sur les enjeux sociaux (Iris), EHESS, Paris, France
  • Alphonse Yapi-​Diahou, Professeur de géogra­phie, Laboratoire Dynamiques Sociales et Recomposition des Espaces (Ladyss UMR 7533), Université de Paris8 Vincennes-​Saint-​Denis, Saint-​Denis, France
  • Yazdan Yazdanpanah, Professeur de médecine, Directeur de l’in­stitut théma­tique Inserm I3M, Institut théma­tique immunologie, inflam­ma­tion, infec­ti­ologie et micro­bi­ologie (I3M), Équipe Inserm sur l’analyse des déci­sions sur les maladies infec­tieuses, APHP Bichat – Université Paris Diderot, Paris, France
  • Issus du monde de la recherche, les membres du Conseil scien­tifique sont désignés par le comité de direc­tion pour une durée de quatre ans.

Il participe à la défi­ni­tion des axes de recherche de l’Institut des migra­tions en promou­vant le lien avec les acteurs locaux et asso­ci­atifs dans l’intérêt des popu­la­tions locales. Il se réunit deux fois par an. Il est composé de 10 membres issus d’associations, de collec­tiv­ités terri­to­ri­ales et d’institutions locales et nationales, qui se donnent un rôle de veilleurs et de « porte-​voix » des populations.

  • Malika LATRECHE, Ville de Montreuil
  • Catherine LEWERTOWSKI, Conseil départe­mental de la Seine-​Saint-​Denis, Circonscription de Protection Maternelle et Infantile
    « J’ai la chance d’ex­ercer dans un département-​Monde, obser­va­toire priv­ilégié des prob­lé­ma­tiques contem­po­raines des familles migrantes et de leurs enfants. Elles ques­tion­nent nos pratiques profes­sion­nelles très normées et nous imposent, si nous voulons les comprendre, d’élargir nos champs de compétences. »
  • Eunice MANGADO-​LUNETTA, Association de la Fondation Étudiante pour la Ville (Afev), Paris
  • Saïd NERCI, Bobigny
  • Antoine PAUMARD, Jesuit Refugee Service France (JRSF), Paris
    « L’hospitalité est une expéri­ence de la vie quoti­di­enne éclairée par des moments d’exceptions, posi­tifs ou négatifs, qui nous perme­t­tent d’en donner toute la profondeur et guident les hommes et les femmes que nous sommes. « Tous migrants ! » »
  • Lionel POURTAU, Habitat et Humanisme, Montreuil
    « Au delà de mes fonc­tions opéra­tionnelles et scien­tifiques, j’ai très vite compris que pour agir sur le réel, il ne s’agissait pas seule­ment de régler les prob­lèmes en soi ; mais qu’il fallait trouver le langage pour énoncer ces vérités et construire un envi­ron­nement social pour que ces vérités soient écoutées. »
  • Catherine ROBERT, Education nationale, Anthropologie pour tous, Aubervilliers
    « Un enseigne­ment struc­turé de l’anthropologie et des sciences sociales, dès avant les études supérieures, permet une appréhen­sion rationnelle et dépas­sionnée des innom­brables façons de voir le monde, en s’attachant à comprendre ce qui fait notre humanité, dans sa diver­sité et sa complexité. »
  • Julia RAUTENBERG, Plaine Commune, Stains
  • Alfred SPIRA, Académie nationale de médecine, Paris
    « Par son engage­ment, il contribue à la prise en consid­éra­tion de la santé dans la dynamique sociale, face aux grands enjeux contem­po­rains tels que les modi­fi­ca­tions de l’environnement, les migra­tions, l’accès aux droits humains pour tou.te.s. »
  • Hélène VIGNY, Banlieues Bleues, Pantin
    « Faire rayonner le(s jazz du monde entier auprès de publics sans cesse renou­velés, à travers un dispositif d’action culturelle et d’éducation artis­tique, contribue à déplacer le regard des habi­tants sur le monde grâce, notam­ment, aux rencon­tres avec des artistes de tous les pays. »

Une partie des finance­ments de l’IC Migrations font l’objet d’appel à projets ou à candi­da­tures. Leur éval­u­a­tion s’ef­fectue de façon collé­giale, avec l’appui d’experts internationaux.

Financement de projets de recherche exploratoires

De 15 000 à 30 000 € pour une durée de trois ans maximum, les projets visent à favoriser la coopéra­tion scien­tifique au sein et entre les départe­ments théma­tiques. Ils devront rassem­bler des équipes issues de disci­plines et de parte­naires différents. Le porteur de projet et une majorité des membres de l’équipe doivent être fellow de l’IC Migrations.

Fonds d’appui aux fellows

Les fellows de l’IC Migrations pour­ront solliciter l’appui financier de l’institut pour développer et valoriser leur activité scientifique :

  • mobilité entrante (invi­ta­tions de collègues étrangers) ;
  • mobilité sortante (séjour d’un fellow à l’étranger) ;
  • mission pour la partic­i­pa­tion à des collo­ques internationaux ;
  • co-​financement de traduc­tion et relec­ture d’article scien­tifique en vue d’une publi­ca­tion dans une revue internationale ;
  • co-​financement de mani­fes­ta­tions scientifiques.

Chaque année, les fellows pour­ront solliciter l’appui de l’IC Migrations au print­emps et à l’automne.

Financement d’allocations doctorales

Chaque année, l’IC Migrations financera des allo­ca­tions doctor­ales et de fin de thèse.

Voir les offres

Les fellows trou­veront en suivant le lien ci-​dessous le vade­mecum de l’Institut. Il présente l’or­gan­i­sa­tion du projet dans toutes ses dimen­sions :le statut de fellow, les acteurs de l’Institut, les disposi­tifs d’an­i­ma­tion de la recherche, les disposi­tifs de finance­ment, la forma­tion, la commu­ni­ca­tion, l’usage de l’af­fil­i­a­tion, les oblig­a­tions vis-​à-​vis du projet et les calen­driers prévisionnels.

Télécharger le vademecum

En tant que fellow, vous êtes invités à citer votre affil­i­a­tion à l’IC Migrations et à utiliser le logo de l’IC Migrations lors des évène­ments ou dans les publi­ca­tions dont vous êtes le porteur.

Par souci de cohérence, merci d’en informer l’IC Migrations (la respon­s­able de l’animation scien­tifique et de la commu­ni­ca­tion ou le coor­di­na­teur scien­tifique de votre département).

Ces mentions ne sont pas exclu­sives et pour­ront se combiner avec autant de mentions que nécessaire.

Citer l’Institut en français et en anglais
Français

Nom complet : Institut Convergences Migrations

Acronyme : IC Migrations

Anglais

Nom complet : French Collaborative Institute on Migration

Acronyme : CI Migration

Les mentions
Mention de l’affiliation dans votre signature

En tant que fellow du projet IC Migrations, vous pouvez dès main­tenant accoler à votre signa­ture la mention

En français : « Affilié à l’IC Migrations (2018−2021) »

En anglais : « CI Migration fellow (2018−2021) »

Mention de l’affiliation dans des publications

Affiliation à mentionner en français : Institut Convergences Migrations

Affiliation à mentionner en anglais : French Collaborative Institute on Migration

Mention du projet avec ou sans financement

Avec finance­ment (oblig­a­toire)

Pour toute publi­ca­tion, article, ouvrage, actes de collo­ques, co-​édition, traduc­tion, etc., et/​ou commu­ni­ca­tion résul­tant d’une recherche ayant béné­ficié d’un soutien financier de l’IC Migrations, sous la forme d’un finance­ment exclusif, d’un finance­ment de la rémunéra­tion du chercheur impliqué ou d’un cofi­nance­ment, ce finance­ment devra porter la mention

En français : « Ce travail a béné­ficié du soutien financier de l’Institut Convergences MIGRATIONS porté par le CNRS, portant la référence ANR-17-CONV-0001 »

En anglais : « This work bene­fitted from the finan­cial support of the French Collaborative Institute on Migration, coor­di­nated by the CNRS under the refer­ence ANR-17-CONV-0001 »

Cette mention sera placée soit dans une note de bas de page référencée par un astérisque pour les arti­cles, soit à côté du dépôt légal pour les ouvrages. Pour les autres supports (expo­si­tions, flyers, publi­ca­tions non déposées…), les modal­ités seront définies d’un commun accord entre l’IC Migrations et le porteur de l’action.

Sans finance­ments (possible si vous le souhaitez)

Pour toute publi­ca­tion, article, ouvrage, actes de collo­ques, co-​édition, traduc­tion, etc., et/​ou commu­ni­ca­tion émanant d’un ou plusieurs membres de l’IC Migrations mais n’ayant pas béné­ficié d’un soutien financier direct tout en entrant dans les théma­tiques de l’IC Migrations, il pourra être mentionné :

En français : « Ce travail a été réalisé dans le cadre de l’Institut Convergences MIGRATIONS »

En anglais : « This work was conducted within the frame­work of the French Collaborative Institute on Migration »

L’usage des logos IC Migrations et Investissements d’Avenir

Si l’IC Migrations co-​finance un évène­ment, une publi­ca­tion ou toutes autres activ­ités, l’insertion du logo de l’IC Migrations et des Investissements d’Avenir est oblig­a­toire, traitée comme suit :

Télécharger les logos (à venir)

En tant que fellow, vous pouvez utiliser le logo de l’IC Migrations pour un évène­ment, une publi­ca­tion ou toute autre activité, même sans finance­ment de l’IC Migrations (sous réserve de l’accord des autres financeurs). Il convient alors d’utiliser le logo simple, sans mention des Investissements d’Avenir. Dans un souci de cohérence, il convient de prévenir l’IC Migrations de l’application du logo.

Les fellows sont rassem­blés dans un annu­aire qui vous permet d’iden­ti­fier les chercheurs par thèmes, aires géographiques, pays et péri­odes historiques.

Partenaires

Partenaires fondateurs
Partenaires associés