De facto n°19 | Mai 2020

19 | Mai 2020

Inégalités ethno-raciales et coronavirus

Alors que la pandémie qui frappe désor­mais le monde entier connais­sait une progres­sion spec­tac­u­laire, de nombreux·ses commentateurs·trices poli­tiques et médi­a­tiques ont souligné que la maladie de Covid-19 serait le « grand égal­isa­teur », comme l’a affirmé le gouverneur de l’État de New York, le 31 mars dernier. Le carac­tère universel de la maladie a cepen­dant été rapi­de­ment démenti. Non seule­ment les personnes vulnérables, en parti­c­ulier les plus de 70 ans, sont massive­ment sur-représen­tées parmi les cas graves, mais les inégal­ités sociales se traduisent égale­ment par des écarts de morbidité et de mortalité. Riches et pauvres ne sont pas égaux·ales face à la maladie : la classe et le genre ont un rôle déter­mi­nant dans l’exposition au virus, l’état de santé des personnes et l’accès aux soins. Qu’en est-il alors des inégal­ités ethno-raciales, tant au sujet des représen­ta­tions de la maladie et de sa diffu­sion que des condi­tions objec­tives d’exposition et de santé que connais­sent les minorités ?

Dès le début de la pandémie, on a observé des instances de racial­i­sa­tion du virus (du « péril jaune » du Cour­rier Picard au « virus chinois » de Donald Trump), qui rappel­lent la manière dont les corps racial­isés ont été, historique­ment, représentés comme des corps pathogènes. Aux États-Unis et au Royaume-Uni, les minorités ethno-raciales sont large­ment surreprésen­tées parmi les personnes touchées par la Covid-19 et ses formes les plus graves. En France, des paral­lèles ont été établis entre les situ­a­tions de ces deux pays et celle de la Seine-Saint-Denis, qui présente le taux de surmor­talité le plus élevé d’Île-de-France. Malheureuse­ment l’état des savoirs et les statis­tiques disponibles ne perme­t­tent pas d’établir de manière solide une surex­po­si­tion des minorités ethno-raciales en tant que telle. En revanche, la réponse sécu­ri­taire face à l’épidémie s’articule à des logiques racial­isées de contrôle de la popu­la­tion sur les différents terri­toires, et à lecture racial­isée du « civisme » et du respect des règles. 

Ce numéro spécial, dont les contri­bu­tions portent sur la situ­a­tion aux États-Unis, au Royaume-Uni et en France, apporte des premiers éléments pour comprendre comment l’épidémie affecte et renforce les inégal­ités ethno-raciales, mais égale­ment comment ces dernières ont elles-mêmes des effets sur la gestion – sani­taire et poli­tique – de la pandémie. 

Solène Brun et Patrick Simon, 
respon­s­ables scien­tifiques du numéro

NDLR : pour faire suite aux recom­man­da­tions de l’Académie française, nous avons choisi de féminiser « Covid-19 » à partir de ce numéro.

Sommaire

Mortalité par Covid-19 : Inégal­ités ethno-raciales aux États-Unis
Magali Barbieri, démographe

Racisme et inégal­ités face à la Covid-19 au Royaume-Uni [English version]
Laia Bécares, épidémi­o­logue, et James Nazroo, sociologue

L’épidémie vue depuis Bobigny : entre­tien avec deux infec­ti­o­logues de l’hôpital Avicenne
Entre­tien avec Claire Tantet et Johann Cailhol, infec­ti­o­logues à l’hôpital Avicenne (Bobigny), réalisé par Armelle Andro et Patrick Simon

Sino­phobie et racisme anti-asia­tique au prisme de la Covid-19
Ya-Han Chuang, sociologue

État d’urgence sani­taire : les quartiers popu­laires sous pres­sion policière
Jérémie Gauthier, sociologue

L’in­vis­i­bilité des minorités dans les chiffres du Coro­n­avirus : le détour par la Seine-Saint-Denis
Solène Brun, soci­o­logue, et Patrick Simon, socio-démographe

Fil Covid-19 et migra­tions : initia­tives de recherche et prises de posi­tion (en pied de page)


Fil Covid-19 et migrations :

initiatives de recherche et prises de position

Le contexte de l’épidémie de Covid-19 et le confine­ment susci­tent des initia­tives de recherche et des prises de posi­tion des membres de réseau de l’In­stitut Conver­gences dont les travaux portent sur des popu­la­tions migrantes et issues de l’im­mi­gra­tion parti­c­ulière­ment vulnérables. Dès les premiers jours du confine­ment, nous avons commencé un recense­ment de ces activ­ités en page d’ac­cueil de notre site, que nous insérons dans ce numéro spécial où il trou­vera une place pérenne.