Cycle Enfance et jeunesse en exil

On se souvient de l’image diffusée le 2 septembre 2015 du petit Alan Kurdi mort, échoué sur une plage turque. Large­ment reprise par la presse dans le monde entier, l’mage suscite de nombreuses réac­tions. Dès le 3 septembre, François Hollande et Angela Merkel se pronon­cent pour un « mécan­isme européen perma­nent et oblig­a­toire » d’accueil des migrants. Le 5 septembre, des milliers de mani­fes­tants se rassem­blent en France en soutien aux réfugiés. Si la tragédie de cette image a suscité et suscite encore de vives émotions, elle nous convie à un temps de recul sur l’en­fance et la jeunesse en exil car nombreux sont les enfants sur les routes. 

La sélec­tion du festival propose de suivre des enfants et adoles­cents tout au long de leur parcours migra­toire, de leur recherche d’une place au sein de la société d’accueil et de l’évo­lu­tion de leurs rela­tions au pays d’origine. Ces itinéraires peuvent être menés en famille, comme dans Midnight trav­eler et Any day now, qui met des réfugiés afghans sur le chemin de l’exil vers l’Occident. Partir en famille n’est cepen­dant pas une protec­tion contre l’isole­ment. Dans Los Lobos, c’est une mère seule qui quitte le Mexique pour les États-Unis accom­pa­gnée de ses deux petits garçons. Confinés dans une pièce d’un apparte­ment, ils s’inventent des mondes imag­i­naires. À 12 ans, Ghorban est, quant à lui, seul lorsqu’il quitte sa famille en Afghanistan pour gagner la France. Pendant huit ans, les réal­isa­teurs de Cœur de pierre le filment grandir, obtenir son statut de mineur non accom­pagné (MNA) et devenir un jeune homme capable de retourner en Afghanistan.

Au-delà de la diver­sité des itinéraires, un fil rouge traverse l’ensemble de ces films : ce que l’exil fait à l’en­fance. Malgré leur grande résilience, les enfants ne sortent jamais indemnes du parcours migra­toire qui les fait grandir beau­coup trop vite, passant en peu de temps à l’âge adulte.

Cœur de pierre 

Réalisé par Olivier Jobard

France, 2019, 1h29, docu­men­taire, Andana film

Après un périple érein­tant de plusieurs années depuis son Afghanistan natal, Ghorban est arrivé en France. Seul et clan­des­tine­ment, à l’âge de douze ans. Claire Billet et Olivier Jobard l’ont suivi pendant huit ans. Ils ont filmé son passage de l’en­fance à l’âge adulte rythmé par ses entre­tiens avec son psycho­logue et son long parcours de deman­deur d’asile. Petit à petit, l’enfant au vécu d’adulte va apprivoiser les cauchemars d’un passé fait d’abandons et de pauvreté et définir son iden­tité, entre l’Afghanistan et la France.

Jeudi 18 nov. 2021, 15h30
Centre de colloques, Campus Condorcet, Aubervilliers

En présence d’Andrea Tortelli, docteure en psychi­a­trie. Elle s’intéresse aux trou­bles psychi­a­triques asso­ciés à la précarité des deman­deurs d’asiles.

Midnight traveler

Réalisé par Hassan Fazili

USA-Qatar-Royaume-Uni-Canada, 2019, 1h27, docu­men­taire, Dulac Distribution

Lorsque les Talibans mettent sa tête à prix, le réal­isa­teur Hassan Fazili est contraint de fuir son pays avec sa femme et ses 2 filles. Commence alors un périple incer­tain et dangereux. Pendant 3 ans, il filme sa famille et leur vie d’at­tente et de peur. Avec son télé­phone portable, il filme la lutte quoti­di­enne qu’est devenue leur exis­tence, ses filles qui gran­dis­sent dans des camps de transit, et l’amour qui les unit. Il filme pour ne pas être oublié. Il filme pour ne pas devenir fou.

Jeudi 18 nov. 2021, 20h30
Cinéma L’Escurial, Paris

En présence de Maria Alcala, doctor­ante en information–communication. Elle travaille sur l’usage des TICs en situ­a­tion de migra­tion dans le cadre d’études visuelles.

Vendredi 19 nov. 2021, 20h30
Centre de colloques, Campus Condorcet, Aubervilliers

En présence de Giulia Scalet­taris, maîtresse de conférences en anthro­pologie. Ses travaux portent essen­tielle­ment sur l’organisation de l’accueil des réfugiés venant d’Afghanistan en Europe.

Samedi 20 nov. 2021, 14h00
Espace Georges Conchon, Clermont-Ferrand

En présence de Laure Sizaire, doctor­ante en étude du genre. Ses travaux portent notam­ment sur l’émigration priv­ilégiée et les intim­ités transna­tionales. Elle est égale­ment réal­isatrice de films docu­men­taires.

Cette projec­tion est organ­isée en parte­nariat avec Images Migrantes du réseau Traces

Any day now

Réalisé par Hamy Ramezan

Avant-première

Finlande, 2020, 1h22, fiction, Urban Distribution

Venue d’Afghanistan, la famille de Ramin, 13 ans, vit au cœur de la Finlande dans un camp en atten­dant l’acceptation de sa demande d’asile poli­tique. Le garçon vit sa vie d’adolescent au collège, avec ses copains, au fil de ses premières émotions amoureuses. Sur cette vie, somme toute banale, plane l’ombre de l’attente et de la crainte d’une déci­sion néga­tive. Après un dernier recours, la famille se voit refuser sa demande d’asile. Chaque moment d’insouciance s’avère alors précieux.

Vendredi 19 nov. 2021, en matinée [réservé aux scolaires]
Cinéma Alhambra, Calais

En présence d’Audran Aulanier, doctorant en soci­ologie qui travaille sur la vie quoti­di­enne des migrants et leur expéri­ence de l’attente.

Vendredi 19 nov. 2021, 20h30
Cinéma Alhambra, Calais

En présence d’Audran Aulanier, doctorant
en soci­ologie qui travaille sur la vie quoti­di­enne des migrants et leur expéri­ence de l’attente.

Los Lobos

Réalisé par Samuel Kishi Leopo

Avant-première

Mexique, 2020, 1H35, fiction,VOSTRF, Bodega films

Max, 8 ans et Leo, 5 ans quit­tent le Mexique pour les Etats-Unis avec leur mère Lucia à la recherche d’une meilleure vie. Ils passent leurs journées à l’in­térieur d’un petit apparte­ment en atten­dant le retour de leur mère qui travaille sans relâche. Lucia leur fait la promesse de les emmener à Disney­land, rêve auquel ils s’ac­crochent durant leurs longues journées de solitude.

Mardi 23 nov. 2021, 20h00
Cinéma Espace 1789, Saint-Ouen

En présence de Paola Diaz Ize post­doc­tor­ante en soci­ologie. Elle travaille notam­ment sur la fron­tière entre le Mexique et les États-Unis, la violence poli­tique qui s’y exerce, les dispari­tions et morts de migrants sur cet espace.