Chercheurs invités

Maria Alcala est doctor­ante en information–communication au Centre d’études sur les médias, les tech­nolo­gies et l’in­ter­na­tion­al­i­sa­tion (Univer­sité de Paris 8). Elle s’intéresse parti­c­ulière­ment à l’usage des tech­nolo­gies de l’information et de la commu­ni­ca­tion en situ­a­tion de migra­tion dans le cadre d’études visuelles et sur les représen­ta­tions. Fellow de l’In­stitut Conver­gences Migrations.

Audran Aulanier est doctorant en soci­ologie au Centre d’étude des mouve­ments sociaux (Univer­sité de Lille). Dans une compara­ison de la situ­a­tion en France et en Alle­magne, il observe et analyse la vie quoti­di­enne des migrants : expéri­ence de l’attente, mise à jour de leur intimité. Fellow de l’In­stitut Conver­gences Migrations.

Jennifer Bidet est maîtresse de conférences en soci­ologie au Centre de recherche sur les liens sociaux (Univer­sité de Paris 3). Atten­tive aux migra­tions post-colo­niales, ses recherches portent notam­ment sur les ques­tions de trans­mis­sion au sein de familles d’origine algéri­enne. Fellow de l’In­stitut Conver­gences Migrations.

Blan­dine Destremau est direc­trice de recherches en soci­ologie à l’In­stitut de recherche inter­dis­ci­plinaire sur les enjeux sociaux (CNRS/​EHESS/​université Paris Sorbonne). Elle a été membre du CA de l’association Action contre la faim. Fellow de l’In­stitut Conver­gences Migrations.

Paola Diaz Ize est post doctor­ante en soci­ologie au Centre d’étude des mouve­ments sociaux (CNRS). Elle travaille notam­ment sur la fron­tière entre le Mexique et les États-Unis, la violence poli­tique qui s’y exerce, les dispari­tions et morts de migrants sur cet espace. Fellow de l’In­stitut Conver­gences Migrations.

Kamel Dorai est chargé de recherches en géogra­phie à l’Institut français du Proche-Orient (CNRS). Ses recherches portent notam­ment sur les déplace­ments forcés et les camps de réfugiés. Il a fait sa thèse sur les camps des pales­tiniens au Liban. Fellow de l’In­stitut Conver­gences Migrations.

Irène Dos Santos est chargée de recherches en anthro­pologie à l’Unité de Recherche Migra­tions et Société (Univer­sité de Paris, Univer­sité de Nice). Travail­lant sur l’espace de la « Luso­topie », elle s’intéresse aux « brumes de la mémoire » de l’exil migra­toire dans son rapport au passé colo­nial. Fellow de l’In­stitut Conver­gences Migrations.

Laurent Faret est professeur en géogra­phie au Centre d’études en sciences sociales sur les mondes africains, améri­cains et asia­tiques (Univer­sité de Paris). Ses recherches portent sur les poli­tiques migra­toires en Amérique latine. Il a notam­ment travaillé sur les espaces transna­tionaux entre le Mexique et les États-Unis. Fellow de l’In­stitut Conver­gences Migrations.

Jason Gagnon est chargé de recherches en économie au centre de développe­ment de l’Or­gan­i­sa­tion de coopéra­tion et de développe­ment économique (OCDE). Ses recherches portent sur les déplace­ments forcés et la mondi­al­i­sa­tion des échanges. Fellow de l’In­stitut Conver­gences Migrations.

Jérémie Gignoux est chargé de recherches en économie à la Paris School of Economics et à l’In­stitut national de recherche pour l’agri­cul­ture, l’al­i­men­ta­tion et l’en­vi­ron­nement. Ses recherches portent sur le change­ment clima­tique, l’agri­cul­ture et les migra­tions. Il développe un travail de docu­men­ta­tion par l’image dans le cadre de ses travaux de recherche. Fellow de l’In­stitut Conver­gences Migrations.

Linda Haapa­järvi est post­doc­tor­ante en soci­ologie au Centre Maurice Halb­wachs (CNRS). Ses travaux portent actuelle­ment sur les ques­tions de trans­mis­sions famil­iales en migra­tion, notam­ment à l’occasion de la mort de l’immigré.e. Recherche en cours sur la mort en Covid. Fellow de l’In­stitut Conver­gences Migrations.

Carolina Kobelinsky est chargée de recherches en anthro­pologie au Labo­ra­toire d’eth­nologie et de soci­ologie compar­a­tive (Univer­sité de Paris Nanterre). Ses recherches portent sur la violence des poli­tiques migra­toires, notam­ment aux fron­tières européennes. Fellow de l’In­stitut Conver­gences Migrations.

Florence Lévy est post doctor­ante en anthro­pologie à l’Unité de Recherche Migra­tions et Société (Univer­sité de Paris, Univer­sité de Nice). Après avoir travaillé sur les migrants chinois en France, elle développe sa recherche sur les trans­mis­sions intergénéra­tionnelles dans l’im­mi­gra­tion issue du Maghreb. Fellow de l’In­stitut Conver­gences Migrations.

Giulia Scalet­taris est maîtresse de conférences en anthro­pologie au Centre d’études et de recherches admin­is­tra­tives, poli­tiques et sociales (Univer­sité de Lille). Ses travaux portent essen­tielle­ment sur l’organisation de l’accueil des réfugiés venant d’Afghanistan en Europe. Fellow de l’In­stitut Conver­gences Migrations.

Laure Sizaire est doctor­ante en étude du genre au Centre Max Weber (Univer­sité de Lyon 2). Ses travaux portent notam­ment sur l’émigration priv­ilégiée et les intim­ités transna­tionales. Elle a été égale­ment réal­isatrice de films docu­men­taires. Fellow de l’In­stitut Conver­gences Migrations.

Aman­dine Spire est maîtresse de conférences en géogra­phie au Centre d’études en sciences sociales sur les mondes africains, améri­cains et asia­tiques (Univer­sité Paris). Elle travaille sur les ques­tions urbaines et migra­toires en Afrique subsa­hari­enne. Fellow de l’In­stitut Conver­gences Migrations.

Laurence Tibère est professeur en soci­ologie au Centre d’étude et de recherche Travail Organ­i­sa­tion Pouvoir (Univer­sité de Toulouse). Ses travaux portent notam­ment sur les cultures culi­naires et les pratiques alimen­taires en migra­tion (France métro­pol­i­taine et outremer, Asie du Sud est, Afrique de l’Ouest). Fellow de l’In­stitut Conver­gences Migrations.

Andrea Tortelli est docteure en psychi­a­trie et chercheure à l’Institut Pierre Louis d’épidémiologie et de santé publique (Univer­sité Paris Sorbonne). Ses travaux portent notam­ment sur les trou­bles psychi­a­triques asso­ciés à la précarité des deman­deurs d’asiles. Fellow de l’In­stitut Conver­gences Migrations.