De facto n°6 | Avr. 2019

6 | Avril 2019

La société française et la construction du « problème musulman »

Cette sixième édition de De facto ne parle pas tant des musul­mans ou de leur reli­gion que de la société dans laquelle ils vivent. La société française parti­c­ulière­ment, où les débats sur la laïcité se cristallisent souvent sur la supposée incom­pat­i­bilité de l’islam avec la République. Les chercheur.e.s qui travail­lent sur l’islam et sur les crispa­tions et fantasmes que suscite cette minorité, vivent aussi les tensions que ce sujet « sensible » provoque. Montrer la réalité dans toute sa complexité n’est pas chose aisée pour Christophe Bertossi qui observe la trans­for­ma­tion de la figure de « l’O.S. à vie » d’Abdelmalek Sayad par celle du travailleur « musulman » dans les syndi­cats. Lila Belkacem et ses collègues de l’Université Paris Créteil revi­en­nent sur l’interdiction des journées d’études « Penser l’intersectionnalité dans les recherches en éduca­tion » en 2017. Pour que la couver­ture médi­a­tique sur l’islam et les musul­mans devi­enne moins anxiogène et cari­cat­u­rale, l’IC Migra­tions a organisé sa première rencontre presse-recherche en collab­o­ra­tion avec plusieurs collec­tifs de chercheurs. Juli­ette Galon­nier revient sur ce dialogue très intéres­sant entre les deux profes­sions et notre revue de presse présente les grandes enquêtes sur les migra­tions du mois de mars. Patrick Simon décrypte les projec­tions chiffrées de l’augmentation de la popu­la­tion musul­mane à l’horizon 2050. Claudia Polledri nous amène en Italie avec l’ouvrage Hidden Islam du photographe Nicolò Degiorgis sur les lieux improb­a­bles du culte musulman. Tous nos arti­cles sont repub­li­ables gratu­ite­ment dans vos médias.

Sur le terrain

Les médias parlent des migrations

Revue de presse mensuelle