De facto n°14 | Décembre 2019

14 | Décembre 2019

En attendant les papiers

Migrer, ce n’est pas seule­ment partir, puis arriver. Entre ces deux bornes de l’itinéraire migra­toire se jouent souvent des milliers de kilo­mètres, des traver­sées de mers, de fron­tières et surtout des années d’attente, de précarité et d’incertitude. C’est à cet inter­valle, à cet entre-deux, que s’intéresse ce nouveau numéro de De Facto.

Frédérique Fogel aborde la ques­tion sous l’angle de la vie famil­iale en situ­a­tion d’attente de régu­lar­i­sa­tion, à partir d’une étude ethno­graphique sur les popu­la­tions sans papier en région parisi­enne. En vidéo, le juriste Hiroshi Moto­mura montre les spéci­ficités du cas améri­cain où les change­ments de profil des arrivants et les évolu­tions de la poli­tique migra­toire ont conduit à cesser de les consid­érer comme des citoyens en devenir et à les figer dans un statut d’éternels migrants. Claire Rodier pour­suit cette explo­ration hors de l’hexagone en partant des films de Fernand Melgar pour montrer une autre facette de l’attente, celle des centres de déten­tion suisses, ces « sas asep­tisés » où les migrants atten­dent leur expul­sion. Anne Gosselin illustre « en chiffres » le prolonge­ment du temps d’attente avant d’obtenir un titre de séjour en France. Enfin, l’historienne de l’Antiquité Claudia Moatti prend de la hauteur en proposant une réflexion sur ce que la notion d’entre-deux apporte à la compréhen­sion des phénomènes migratoires.