De facto n°7 | Mai 2019

7 | Mai 2019

Sonder et comprendre les opinions sur les immigrés et les minorités

Ce mois-​ci, De facto observe et essaye de comprendre comment nais­sent les opin­ions néga­tives sur l’immigration, alors que se tient le 23 mai la journée d’étude « Immigrés et minorités : mesures, percep­tions et préjugés », organ­isée par l’Ined en parte­nariat avec Musée de l’histoire de l’immigration et avec le soutien de l’Institut Convergences Migrations. Une des organ­isatrices, Haley McAvay, nous présente cette journée et les instru­ments affinés par les chercheurs pour mesurer les opin­ions sur les étrangers et les minorités — ou ceux perçus comme tels. L’European Social Survey (ESS) permet, par exemple, au démo­graphe Cris Beauchemin de montrer que le nombre d’immigrés estimé par les popu­la­tions sondées est toujours exagéré par rapport à la réalité des chiffres. Eldad Davidov, spécial­iste de psycho-​sociologie, fait partie des chercheurs qui ont intro­duit de nouvelles ques­tions dans l’ESS perme­t­tant de comprendre comment nos valeurs profondes influ­en­cent notre percep­tion de l’Autre. La poli­tiste Nonna Mayer et le soci­o­logue Vincent Tiberj racon­tent comment ils ont mis en place, avec d’autres spécial­istes, de nouvelles méth­odes pour sonder le racisme, l’antisémitisme et la xéno­phobie en France, dans le cadre du Barème annuel de la Commission nationale consul­ta­tive des droits de l’homme. La revue de presse mensu­elle de Catherine Guilyardi renvoie vers des arti­cles sur ce thème et vers les grandes enquêtes et tribunes sur les migra­tions du mois d’avril. Dans cette 7e édition de De facto, nous inau­gurons notre parte­nariat avec le site La Vie des idées avec la recen­sion par Camille de Vulpillières du livre de Michel Agier : L’Étranger qui vient. Repenser l’hospitalité.

Tous nos arti­cles sont repub­li­ables gratu­ite­ment.

Sur le terrain

Les médias parlent des migrations

Revue de presse mensuelle