« Le problème c’est que l’immense majorité des discriminations aujourd’hui sont non-intentionnelles », explique François Héran dans les Matins de France Culture, 9 mars 2021

A l’oc­ca­sion de la paru­tion de son ouvrage Lettre aux professeurs sur la liberté d’expression, (La Décou­verte, 2021), François Héran était l’in­vité des Matins de France culture. Il est notam­ment inter­venu sur les notions d’is­lam­o­phobie et de discrim­i­na­tion. À cette occa­sion, il a rappelé la notion de discrim­i­na­tion indi­recte, comme fait établi par la science et reconnu par le droit européen en 2000 et le droit français en 2008. La différence avec les discrim­i­na­tions directes est illus­trée, rappelle-t-il, par l’ex­emple des expéri­ences des jeunes racial­isés face au marché d’emploi en France : « Le fait que l’ap­par­te­nance religieuse s’af­fiche crée des différences […] Vos chances d’obtenir un entre­tien d’embauche sont divisées par deux ou par trois. »

Écouter l’émis­sion complète.