Une image de la France accueillante : la Cité universitaire de Paris

Présentation du programme de recherche « A Global Youth in the Making » coordonné par l’historien Guillaume Tronchet.

Antonin Durand, historien

L’accueil des étudi­ants étrangers en France, singulière­ment à Paris, a longtemps été un axe prédom­i­nant de la stratégie française de rayon­nement par la science. Le projet d’une cité étudi­ante regroupant des maisons destinées à accueillir les étudi­ants étrangers et français doit beau­coup à son concep­teur et directeur pendant près de trente ans : le mécène et homme poli­tique André Honnorat. La construc­tion de la Cité univer­si­taire de Paris commence en 1925 avec la fonda­tion Henry Deutsche de la Meuse, bientôt rejointe par d’autres mécènes français et étrangers. Figurer dans ce campus cosmopo­lite est un gage de rayon­nement international.

Si l’histoire poli­tique, insti­tu­tion­nelle et archi­tec­turale de la Cité inter­na­tionale étudi­ante a fait l’objet de nombreux travaux, peu de recherches se sont inter­rogées sur l’identité des étudi­ants qui ont séjourné en bordure du boule­vard Jourdan, depuis près d’un siècle. De quels pays venaient-ils ? Où étudi­aient-ils ? Comment s’organisait leur vie sociale, culturelle, voire poli­tique ? Quelle place pour les étudi­antes ? Quelle est la place de leur séjour à la Cité dans leur parcours académique, profes­sionnel et personnel ?

Une quin­zaine de chercheurs, dont Sara Legrand­jacques qui inter­vient dans ce numéro de De facto (voir sa vidéo), font partie de ce programme de recherche. Il devient possible de répondre à toutes ces ques­tions grâce au dépôt récent de nombreux docu­ments aux Archives nationales, pour la plupart issus des maisons de la Cité. Plusieurs dizaines de milliers de dossiers indi­viduels perme­t­tent ainsi au programme « A Global Youth in the Making » de recon­stituer les trajec­toires des anciens résidents.


Parmi les premières publications :

Dzov­inar Kévonian et Guil­laume Tronchet, La Babel étudi­ante. La Cité inter­na­tionale univer­si­taire de Paris (1920−1950), Rennes, Presses Univer­si­taires de Rennes, 2013.

Dzov­inar Kévonian et Guil­laume Tronchet, Le Campus monde. La Cité inter­na­tionale univer­si­taire de Paris de 1950 à nos jours, à paraître.

Site du programme de recherche : https://​glob​a​ly​outh​.hypotheses​.org/

Auteur

Antonin Durand est coor­di­na­teur scien­tifique du départe­ment Global de l’Institut Conver­gences Migra­tions. Il est membre associé à l’In­stitut d’histoire moderne et contem­po­raine (IHMC).

Pour citer cet article

Antonin Durand, “Une image de la France accueil­lante : la Cité univer­si­taire de Paris. Présen­ta­tion du programme de recherche « A Global Youth in the Making » coor­donné par l’historien Guil­laume Tronchet”, Dossier “Les mobil­ités étudi­antes et le plan gouverne­mental ‘Bien­v­enue en France’”, De facto [En ligne], 5 | mars 2019, mis en ligne le 15 mars 2019. URL : https://www.icmigrations.cnrs.fr/2019/03/15/defacto‑5 – 006/

Droit d’auteur

De facto est mis à dispo­si­tion selon les termes de la Licence Creative Commons Attri­bu­tion-No deriv­a­tive 4.0 Inter­na­tional (CC BY-ND 4.0). Vous êtes libres de repub­lier gratu­ite­ment cet article en ligne ou sur papier, en respec­tant ces recom­man­da­tions. N’éditez pas l’ar­ticle, mentionnez l’au­teur et précisez que cet article a été publié par De facto | Institut Conver­gences Migrations.