Formation « Acteurs, accueil, accompagnement des primo-arrivants », proposée par l’IC Migrations et Ancrages — Marseille & Aubervilliers, 2022

Dans le cadre d’un parte­na­riat entamé depuis 2020, l’Institut Conver­gences Migra­tions (ICM) et Ancrages renou­vellent en 2022 la forma­tion 3APA en direc­tion des profes­sion­nels de l’accueil et de l’accompagnement des primo-arri­vants. Deux sessions sont proposées : 

  • Marseille, du lundi 4 avril au mercredi 6 avril 2022 de 9h à 17h dans l’An­nexe de Coco Velten à Marseille sur la ques­tion de l’accès aux soins et à la santé (voir le détail ci-dessous)
  • Auber­vil­liers, du mardi 27 septembre au jeudi 29 septembre 2022 au Campus Condorcet sur la ques­tion du logement

Cette forma­tion est assurée conjoin­te­ment par Samia Chabani, direc­trice d’Ancrages, et Claire de Castel­lane, coor­di­na­trice des forma­tions de l’ICM. Des chercheur.e.s de l’Institut des migra­tions, spécia­listes de ces ques­tions et parti­cu­liè­re­ment impliqué.e.s auprès des acteurs de terrains sont mobilisés.

Accès aux soins et à la santé 

Du lundi 4 au mercredi 6 avril 2022, 9h-17h, Annexe de Coco Velten, Marseille

Les modules complé­men­taires et trans­dis­ci­pli­naires en emboi­tant les échelles du droit et de l’accès à la santé des primo arri­vants (compa­raison inter­na­tio­nale, poli­tique natio­nale, compé­tences des collec­ti­vités terri­to­riales et des services de l’État) abordent les enjeux d’accompagnement face au chan­ge­ment de para­digmes dans un contexte migra­toire mondia­lisé. Les diffé­rents modules permettent d’éclairer l’environnement juri­dique, social et culturel des publics migrants et primo-arri­vants. La situa­tion sani­taire des primo-arri­vants et son évolu­tion durant les premières années, donne bien sûr lieu à une séquence de la forma­tion avec un focus impor­tant sur les ques­tions de santé mentale.

Il s’agit égale­ment d’aborder les trajec­toires de soin du point de vue des primo-arri­vants et des expé­riences vécues lors des épisodes de maladie, d’attente et de chan­ge­ments d’hébergement ou fami­liaux, d’analyser les contextes d’exercice des profes­sion­nels du secteur social, sani­taire et/​ou asso­ciatif, d’apporter un éclai­rage sur les dyna­miques des struc­tures et des équipes porteuses d’actions inno­vantes dans la santé et le soin, en parti­cu­lier en santé mentale. Les discri­mi­na­tions et biais cultu­rels dont sont l’objet ces popu­la­tions notam­ment en matière de péri­na­ta­lité seront égale­ment mis à jour.

Cette forma­tion est soutenue par la DIAN.