CONF : Colloque « un siècle d’espérantisme ouvrier »—Vendredi 17 décembre 2021, Campus Condorcet et en ligne

Argumentaire

L’or­gan­i­sa­tion prin­ci­pale du mouve­ment ouvrier espéran­tiste, la SAT (Asso­ci­a­tion anation­al­iste mondiale), a été fondée en 1921 à Prague. Depuis elle rassemble de nombreux espéran­tistes, souvent impliqués dans les différentes tendances de gauche au sein du mouve­ment ouvrier, et qui parta­gent le désir d’abolir les fron­tières linguis­tiques et culturelles afin d’unifier les luttes par delà la divi­sion des nations.

Le mouve­ment espéran­tiste ouvrier en effet s’oppose radi­cale­ment aux vari­antes essen­tial­istes de l’internationalisme en consid­érant que les nations ne sont que des groupes qui se forment, évoluent et disparais­sent sur la longue durée au gré des intérêts de la bour­geoisie. Il estime que seule l’adoption de l’espéranto peut conduire à l’établissement d’une culture prolé­tari­enne mondiale et d’une pratique révo­lu­tion­naire égal­i­taire, condi­tions de l’émancipation des travailleurs de tous les pays, en rassem­blant les exploités des pays indus­tri­al­isés et ceux des colonies.

Au cours du siècle écoulé, cette posi­tion poli­tique a été large­ment discutée et combattue à l’intérieur et à l’extérieur du mouve­ment. Elle a donné lieu à des nombreuses rami­fi­ca­tions théoriques qui font la richesse de cette expéri­ence collec­tive transna­tionale et décentralisée.A travers ses différentes tendances, les 94 congrès inter­na­tionaux qu’elle organisa en Europe, Asie et dans les deux Amériques, sa contri­bu­tion à la littéra­ture et à la culture orale, la SAT a ouvert une voie inédite aux processus de trans­for­ma­tion sociale.

A l’occasion du centième anniver­saire de la fonda­tion de SAT, la journée d’étude du 17 décembre 2021 entend retracer quelques épisodes de cette histoire méconnue et réin­ter­roger le parcours des mouve­ments ouvriers et révo­lu­tion­naires à l’épreuve des ques­tion­nements qui traversent les rela­tions entre les langues, les cultures et les nations.

Informations pratiques

inscrip­tion oblig­a­toire via le lien suivant : https://​sat​-cent​jara​.sciencesconf​.org

Lieu : Bâti­ment de l’EHESS, 1er étage, salle à gradins

Campus Condorcet – Aubervilliers

Métro : Front Popu­laire Sortie 2 : Waldeck Rochet

Programme

09h15 Ouver­ture de la visioconférence
Modéra­tion : Pascal Dubourg Glatigny (CNRS, Centre Alexandre Koyré)
09h30 Intro­duc­tion

Pascal Dubourg Glatigny (CNRS, Centre Alexandre Koyré)

10h00 Les langues de l’internationale. 

Autour d’un numéro de la revue Mil Neuf Cent

Sarah Al-Matary (Univer­sité Lyon II)

10h45 Pause
11h00 Orwell and Lanti in Paris

Darcy Moore (Sydney, Australia)

11h45 Lanti in Japan – Japanese Esperanto in the 1930s

Ian Rapley (Univer­sity of Cardiff)

12h30 Repas libre (possi­bilité de restau­ra­tion sur place)

Modéra­tion : Anne Rasmussen (EHESS, Centre Alexandre Koyré)
14h00 The esperanto workers’ move­ment before 1921

Javier Alcalde (Univer­sitat Oberta de Catalunya)

14h45 Comrades With(out) Borders : The SAT Congress in Leningrad 1926

Brigid O’Keeffe (Brooklyn College)

15h30 Pause
15h45 Péraire digital, un ouvrier-voyageur (1928–1931)

Pascal Dubourg Glatigny (CNRS, Centre Alexandre Koyré), Régis Fournier (Espéranto-France)

16h45 SAT aujourd’hui, témoignages de mili­tants /​SAT hodiaŭ : aktivuloj atestas

Vinko Markov (prési­dent de SAT)

18h30 Verre de l’amitié

Comité d’organisation

  • Sophie David
  • Pascal Dubourg Glatigny
  • Anne Rasmussen