« Vous pouvez faire baisser l’immigration, mais c’est impossible de l’interrompre totalement sans violer les droits fondamentaux » constate Serge Slama dans France24, 13 oct 2021

Dans la cadre de la pré-campagne des élec­tions prési­den­tielles, plusieurs candi­dats de droite et d’ex­trême-droite expri­ment leur souhait d’un mora­toire sur l’im­mi­gra­tion, certains proposant même une révi­sion constitutionnelle.

Serge Slama, professeur de droit public à l’uni­ver­sité Grenoble-Alpes et fellow de l’In­stitut Conver­gences Migra­tions, leur répond que de telles dispo­si­tions ne seront pas conformes à la consti­tu­tion française et au droit inter­na­tional, notam­ment européen.

Lire l’ar­ticle en intégralité :