PUBLI : Lama Kabbanji, « Enquête sonore des 20 premiers jours de l’intifada d’octobre 2019 au Liban », Ethnologie française, vol. 51, n° 2, 2021

Présen­ta­tion

« Tous veut dire tous ». Ce slogan a uni en 2019 plus de la moitié de la popu­la­tion libanaise dans la rue contre l’oligarchie au pouvoir, au-delà des clivages confes­sion­nels, régionaux ou de classe. Cet article propose une explo­ration sonore des vingt premiers jours de l’intifada du 17 octobre. L’enquête sonore est proposée comme approche méthodologique perme­t­tant l’exploration d’un mouve­ment social à ses débuts. Les enreg­istrements sonores perme­t­tent à la fois de capter, de faire revivre, et d’analyser les ambiances et les émotions sur le vif puis de zoomer sur les mots de la révolte : discours, inter­ac­tions, slogans. Au fil des enreg­istrements se dévoile le rôle clé des jeunes généra­tions ainsi que le réper­toire discursif que celles-ci mobilisent pour expli­quer leur révolte : le refus de l’exil, l’accès à une éduca­tion publique, gratuite et de qualité ainsi qu’à une offre de travail locale. Cette approche permet de préciser certaines dynamiques sociales qui sous-tendent l’intifada d’octobre, notam­ment la rencontre entre les classes rendue possible par la crise du système capi­tal­iste au Liban, et les espoirs que cette rencontre a suscités.

Page de référence