SOUT : Evangeline Masson Diez soutient sa thèse intitulée « Eprouver l’hospitalité privée : l’accueil chez soi du jeune exilé isolé » — Lundi 14 décembre, 14h, en ligne

En raison de la situ­a­tion sani­taire, la soute­nance se tiendra en visioconférence.

Jury

Marianne BLIDON, Maître de conférence, IDUP – Université Paris 1‑Panthéon-​Sorbonne (rappor­teure)
Isabelle COUTANT, Directrice de recherche, CNRS – IRIS (rappor­teure)
Smaïn LAACHER, Professeur de soci­ologie, Université de Strasbourg (directeur de thèse)
Michel AGIER, Directeur de recherche, EHESS
Mathilde PETTE, Maître de conférence, Université de Perpignan
Anaïk PIAN, Maître de conférence, Université de Strasbourg

Résumé

Cette thèse se concentre sur les pratiques d’hébergement privé de jeunes exilés isolés non reconnus mineurs par l’aide sociale à l’enfance ou en procé­dure de recours.
À partir de la situ­a­tion d’une asso­ci­a­tion parisi­enne, émanant d’un collectif constitué dans les campe­ments urbains de la capi­tale, ce travail se concentre sur le point de vue des hébergeuses et des coor­di­na­trices. Ces femmes, majori­taire­ment primo-​engagées, vivent à travers l’acte d’hospitalité un parcours d’engagement nourri de chocs moraux, poli­tiques et biographiques. L’hospitalité a ceci de para­doxal que si l’acte d’accueillir est un acte du quoti­dien, il boule­verse et épuise. Qui sont ces femmes et comment cet engage­ment s’inscrit-il dans leurs parcours biographiques ? Comment cette pratique, qui renou­velle partielle­ment l’idéal de l’hospitalité, s’impose-t-elle comme une épreuve ? Comment les rela­tions entre hôtes se définissent-​elles dans cette co-​habitation parti­c­ulière ? Comment, enfin, les engagées vivent-​elles, par l’engagement intime du foyer, une trans­for­ma­tion politique ?

Mots clés
engage­ment – mobil­i­sa­tion – hospi­talité – Paris – mineur – héberge­ment – care – campement

Contact
evangelinemd@gmail.com