PUBLI : Jean Luc Primon et Patrick Simon, « Mesurer le racisme ? L’apport des enquêtes quantitatives à la sociologie du racisme », Sociologie et sociétés , 50 (2), p. 175 – 202.

Résumé
Longtemps délaissé par les recherches en sciences sociales, la mesure quan­ti­ta­tive du racisme rede­vient d’actualité et pose d’importantes ques­tions méthodologiques et théoriques. En prenant appui sur l’expérience de l’enquête Trajec­toires et Orig­ines (TeO, Insee-Ined, 2008 – 2009), cet article montre les apports et les limites de l’enquête pour la connais­sance empirique et statis­tique des discrim­i­na­tions et du racisme, et explore des pistes d’explication de la sous-décla­ra­tion de l’expérience du racisme. Après une discus­sion des sources quan­ti­ta­tives d’analyse du racisme en France, nous présen­tons une synthèse des résul­tats de TeO sur le racisme rapporté par les immi­grés et descen­dants d’immigrés. Nous discu­tons ensuite les rela­tions entre expéri­ence des discrim­i­na­tions et du racisme, et des corréla­tions avec l’altérisation des groupes. Nous termi­nons par une réflexion argu­mentée sur les processus de subjec­ti­va­tion et de consci­en­ti­sa­tion à l’oeuvre parmi les minorités racial­isées, en trai­tant des formes de raci­sa­tion à partir des marques et carac­téris­tiques person­nelles reliées à l’expérience raciste.

Mots-clés : Racisme, discrim­i­na­tions, méthodologie d’enquête, altérisation

Page de référence