PUBLI : Guillaume Tronchet, André Honnorat. Un visionnaire en politique, Maisonneuve et Larose /​Hémisphères éditions, 2020

Présentation

André Honnorat est une passion­nante figure parlemen­taire du premier XXe siècle, dont les combats en faveur de la santé publique, des étrangers, des réfugiés, de la démoc­ra­ti­sa­tion culturelle, sont d’une éton­nante actualité. 

Self-made man, jour­nal­iste drey­fusard, haut-fonc­tion­naire en charge de la sépa­ra­tion des Églises et de l’État, député puis séna­teur pendant trente ans, il est le seul ministre de l’Éducation nationale à n’avoir pas passé le baccalau­réat. Nova­teur, fin poli­tique, passionné par l’action publique, ce travailleur acharné est surtout un réfor­ma­teur et un bâtis­seur tous azimuts : pionnier des poli­tiques famil­iales, à l’origine de la légis­la­tion anti­tu­ber­culeuse et de la créa­tion des sana­to­riums, promo­teur de la médecine préven­tive pour les étudi­ants, on lui doit égale­ment l’instauration de l’heure d’été en France et la créa­tion de biblio­thèques, de musées et d’instituts univer­si­taires. Engagé pour l’ouverture de la France aux étrangers, il est l’un des grands réfor­ma­teurs de la nation­alité française et s’active pour faciliter la circu­la­tion des intel­lectuels en Europe et à l’international, en étant notam­ment l’initiateur de l’accueil d’étudiants réfugiés en France pendant la Première Guerre mondiale et le prési­dent-fonda­teur de la Cité inter­na­tionale univer­si­taire de Paris, avec le soutien de grands mécènes inter­na­tionaux (David-Weill, Guggen­heim, Rock­e­feller, Roth­schild, etc.) au profit d’une jeunesse mondiale alors en forma­tion (Blixen, Bour­guiba, Césaire, Pompidou, Sartre, Senghor, etc.). Figure majeure de l’accueil des réfugiés juifs dans les années 1930, il s’abstient de voter les pleins pouvoirs au maréchal Pétain en 1940, s’oppose au régime de Vichy et retrouve le Parlement à la Libéra­tion. Globe-trotter infati­gable, il aura sillonné le monde jusqu’à plus de soix­ante-dix ans, comme peu de parlemen­taires de sa génération.

Plongeant au cœur des réseaux d’influence et de pouvoir à l’origine de la fabrique de l’État social et répub­li­cain, dans les arcanes d’une société parlemen­taire aujourd’hui oubliée, l’auteur nous livre ici la biogra­phie inédite et néces­saire de l’une des person­nal­ités poli­tiques les plus marquantes de la IIIe République.