Quelle prise en charge pour les femmes perçues comme Africaines dans nos maternités ?

Entretien avec Priscille Sauvegrain, sociologue en santé publique et sage femme

Si notre système de santé se dit universel, la réalité du terrain révèle des prises en charge différenciées des patient·es selon leur pays de naissance. Dans le domaine de la périnatalité, Priscille Sauvegrain, sociologue, chercheure en santé publique et sage-femme clinicienne, met en évidence ces différences en s’intéressant aux femmes perçues comme Africaines. Le projet Migration et soins différenciés en périnatalité : effets des biais implicites (Bip), dont elle dirige l’axe sociologique, cherche à documenter le rôle de biais implicites, chez les soignant·es, dans certains des mécanismes qui sous-tendent les inégalités sociales de santé.


Pour aller plus loin
L’auteure

Priscille Sauve­grain est soci­o­logue en santé publique et sage femme. Elle est chercheure asso­ciée à l’équipe Epopé (Inserm /​Univer­sité de Paris) et clin­i­ci­enne sage femme à l’Hôpital de la Pitié Salepêtrière. Elle est fellow à l’In­stitut Conver­gences Migrations.

Citer cet article

Priscille Sauve­grain, « Quelle prise en charge pour les femmes perçues comme africaines dans nos mater­nités ? », in : Solène Brun et Anne Gosselin (dir.), Dossier « Un système de santé universel ? Inégal­ités et discrim­i­na­tions dans le soin en France », De facto [En ligne], 25 | Mars 2021, mis en ligne le 19 Mars 2021. Réal­i­sa­tion : Perin Emel Yavuz. URL : https://www.icmigrations.cnrs.fr/2021/01/06/defacto-024–02/

Republication

De facto est mis à dispo­si­tion selon les termes de la Licence Creative Commons Attri­bu­tion-No deriv­a­tive 4.0 Inter­na­tional (CC BY-ND 4.0). Vous êtes libres de repub­lier gratu­ite­ment cet article en ligne ou sur papier, en respec­tant ces recom­man­da­tions. N’éditez pas l’article, mentionnez l’auteur et précisez que cet article a été publié par De facto | Institut Conver­gences Migra­tions. Demandez le embed code de l’article à defacto@​icmigrations.​fr