AAC : Appel à articles « Accueil des réfugiés, éducation et formation : stratégies, politiques et pratiques à l’épreuve des mobilités forcées », Numéro thématique du Journal of International Mobility — LIMITE : 17/​05/​2021

Argumentaire

Les déplace­ments forcés de popu­la­tion provo­qués par les crises et les conflits à l’échelle mondiale sont aussi des crises de l’éducation. En quelques années, le nombre d’enfants et de jeunes réfugiés privés d’accès à l’éducation s’est en effet consid­érable­ment accru : d’après les derniers chiffres du Haut-Commis­sariat aux Réfugiés, seuls 63 % des réfugiés en âge de suivre une éduca­tion primaire en ont aujourd’hui la possi­bilité ; ce chiffre tombe à 24 % pour l’accès à l’enseignement secondaire, et à seule­ment 1 % pour l’accès à l’enseignement supérieur. La néces­sité, dans les pays d’accueil, d’organiser la resco­lar­i­sa­tion de ces popu­la­tions en vertu du droit d’accès à l’éducation énoncé dans la décla­ra­tion universelle des droits de l’homme de 1948, constitue bien souvent une mise à l’épreuve des systèmes scolaires et universitaires.

Si, en dépit de l’ancienneté d’un phénomène qui traverse tout le XXe siècle, les acteurs scolaires et univer­si­taires sont souvent mal préparés, on observe toute­fois depuis quelques années, une dynamique d’institutionnalisation et de profes­sion­nal­i­sa­tion des disposi­tifs d’accueil et d’accompagnement des réfugiés en matière d’éducation, comme en témoigne le lance­ment de Refugee Educa­tion 2030, la nouvelle stratégie d’éducation à dix ans pour les réfugiés lancée par le Haut-Commis­sariat aux Réfugiés fin 2019, ou bien encore les prior­ités données à l’inclusion par la Commis­sion européenne dans le cadre de la program­ma­tion 2021 – 2027 du programme Erasmus +.

S’il est sans doute encore trop tôt pour parler d’un tour­nant inter­na­tional dans l’encadrement et le soutien à la forma­tion des popu­la­tions en situ­a­tion de mobilité forcée, ce contexte est l’occasion d’inviter les chercheurs en sciences sociales à porter un regard rétro­spectif sur les straté­gies, les poli­tiques et les pratiques exis­tantes, afin d’en proposer un bilan.

Dans ce cadre, le Journal of Inter­na­tional Mobility lance un appel à contri­bu­tions sur le thème de l’éducation à l’épreuve des mobil­ités forcées, en invi­tant les chercheurs à proposer des arti­cles qui pour­ront mobiliser une ou plusieurs disci­plines (soci­ologie, histoire, science poli­tique, rela­tions inter­na­tionales, démo­gra­phie, etc.) et s’inscrire dans un ou plusieurs des axes suiv­ants (à noter que les propo­si­tions de « dossier théma­tique » composé de deux à trois arti­cles sont possi­bles, au même titre que les arti­cles isolés, qu’ils soient indi­viduels ou collectifs) :

• Axe 1 : Géopoli­tique de l’accueil

Le premier axe d’étude vise à inter­roger l’articulation entre crise human­i­taire et orien­ta­tions stratégiques des poli­tiques d’éducation, afin de voir dans quelle mesure l’accueil des réfugiés impacte la géopoli­tique des systèmes d’enseignement.

La régu­la­tion des flux de réfugiés dans les forma­tions scolaires et univer­si­taires s’intègre-t-elle dans la compéti­tion académique inter­na­tionale ou dessine-t-elle une autre géopoli­tique mondiale ? Comment se struc­turent les flux de la mobilité forcée dans le domaine de l’éducation ? Quels sont les acteurs qui organ­isent et polarisent ces flux ? De nouveaux pôles et/​ou de nouveaux acteurs émer­gent-ils ? Quels sont les débats poli­tiques et juridiques qui sous­ten­dent la régu­la­tion de ces flux spéci­fiques ? Qui sont les prescrip­teurs de stan­dards inter­na­tionaux en la matière ? Comment se posi­tionne et s’articule l’action des organ­i­sa­tions inter­na­tionales interé­ta­tiques, des États, des villes, des ONG et des insti­tu­tions d’enseignement ?

Les arti­cles proposés pour­ront aborder des ques­tions aussi diverses que l’évolution de la légis­la­tion inter­na­tionale pour la protec­tion des droits des réfugiés en matière d’accès à l’éducation, les enjeux liés à la quan­tifi­ca­tion des flux et aux usages des statis­tiques inter­na­tionales, l’évolution de la struc­tura­tion du champ human­i­taire autour de l’accueil des élèves et étudi­ants réfugiés, l’étude mono­graphique ou comparée de poli­tiques nationales et inter­na­tionales mises en œuvre en leur faveur, les processus transna­tionaux de label­li­sa­tion, de contrôle qualité et de recon­nais­sance des forma­tions et des diplômes, les acteurs et les outils de la diffu­sion de l’information sur la forma­tion en faveur des réfugiés, etc.

• Axe 2 : Soci­ologie des disposi­tifs d’accueil et d’accompagnement

Le deux­ième axe d’étude porte sur la soci­ologie de la mise en œuvre pratique des poli­tiques et des programmes d’éducation en faveur des réfugiés dans l’éducation, que ce soit dans l’enseignement primaire, secondaire, supérieur ou profes­sionnel. Une atten­tion pourra être accordée égale­ment aux actions et disposi­tifs d’éducation informelle. Il s’agit d’envisager ici la prise en charge de la mobilité forcée d’un bout à l’autre de la chaîne : accom­pa­g­ne­ment admin­is­tratif et juridique, aide sociale, suivi médical et psychologique, mise en place de bourses, adap­ta­tion de l’offre de forma­tion, initia­tives et bonnes pratiques péda­gogiques et linguis­tiques, équiv­a­lences de diplômes, inser­tion profes­sion­nelle, etc.

Quelle typologie peut-on dresser des programmes et bourses exis­tants pour la forma­tion des réfugiés ? Comment sont conçus ces disposi­tifs d’accueil et d’accompagnement ? Quels acteurs sont impliqués dans leur concep­tion (étudi­ants, enseignants, chercheurs, person­nels admin­is­tratifs, juristes, acteurs asso­ci­atifs, etc.) ? Quelle artic­u­la­tion entre bénév­oles et profes­sion­nels ? Comment s’organisent la sélec­tion, l’accueil, l’inclusion et le suivi des réfugiés admis à ces programmes ?

Sont parti­c­ulière­ment atten­dues des études de cas, quan­ti­ta­tives et qual­i­ta­tives, portant sur des programmes de bourses et des disposi­tifs mis en place aussi bien à l’échelle inter­na­tionale (DAFI Schol­ar­ships du HCR, UNESCO Schools for refugees in Lebanon, actions soutenues par la Commis­sion européenne dans le cadre du programme Erasmus+, World Univer­sity Service, HOPES Project, etc.), à l’échelle nationale (bourses pour les réfugiés du DAAD en Alle­magne, bourses pour étudi­ants syriens de Campus France, Foun­da­tion for Refugee Students, Insti­tute for Inter­na­tional Educa­tion, Jusoor Program, etc.), ou à l’échelle locale par des villes ou par des étab­lisse­ments d’enseignement. Ces exem­ples ne sont pas limitatifs.

• Axe 3 : Portraits de groupes et suivi de trajectoires

Le troisième axe a pour objectif de restituer les dynamiques propres aux popu­la­tions insérées dans des logiques de forma­tion à l’occasion d’une mobilité forcée, et de s’intéresser à leur inté­gra­tion dans les sociétés et les forma­tions d’accueil, aux diffi­cultés parti­c­ulières qu’elles peuvent rencon­trer dans ce cadre, à la place qu’occupe la mobilité forcée dans leur parcours de forma­tion et dans leurs trajec­toires socio­pro­fes­sion­nelles, à la recon­fig­u­ra­tion éventuelle de leur mobilité forcée en une nouvelle mobilité choisie. Il s’agit aussi d’analyser dans quelle mesure ces popu­la­tions, loin d’être les béné­fi­ci­aires passifs les disposi­tifs mis en place en leur faveur, peuvent être aussi les acteurs de leur parcours de forma­tion, et dans quelle mesure elles peuvent être partie prenante de la fabrique et de l’évolution des disposi­tifs exis­tants. Les arti­cles proposés pour­ront s’intéresser ici aux dynamiques sociales de groupes nationaux et de cohortes suivies dans le cadre de programmes spécifiques.

Modalités de soumission des articles

Merci d’adresser vos contri­bu­tions (textes complets) par cour­rier élec­tron­ique (docu­ment Word) à revue@agence-erasmus.fr, avant le 17 mai 2021.
Langues de rédac­tion accep­tées : français, anglais, espagnol, italien et alle­mand. (retrouvez les détails des modal­ités de soumis­sion dans le docu­ment « appel à contri­bu­tions » téléchargeable).

Pour en savoir plus

https://​agence​.eras​mus​plus​.fr/​2​0​2​0​/​1​0​/​2​3​/​j​o​u​r​n​a​l​-​o​f​-​i​n​t​e​r​n​a​t​i​o​n​a​l​-​m​o​b​i​l​i​t​y​-​j​i​m​-​a​p​p​e​l​-​a​-​c​o​n​t​r​i​b​u​tions/