ANN : Campagne de candidatures au Parcours de Master « Migrations, Racisme, Altérité » de l’Université de Paris (site Paris Diderot) — LIMITE : 25/​06/​2020

Le Master « Sociologie et Anthropologie : poli­tique, culture et migra­tions » comporte un parcours « Migrations Racisme Altérités » (MIRA) qui s’inscrit dans la conti­nuité de l’ancienne spécialité « Migrations & Relations intereth­niques » (MIRI) elle-​même héri­tière du DEA MIRI créé en 1991. Elle propose aux étudiant-​e‑s un dispositif d’enseignement spécialisé adossé à un labo­ra­toire, l’Unité de recherches Migrations et Société (URMIS).

La spécialité de Master MIRA est une forma­tion unique en France qui s’adresse aux étudiant-​e‑s voulant inscrire leurs recherches et se profes­sion­naliser dans le domaine des rela­tions intereth­niques, des phénomènes migra­toires et le champ de la lutte contre les discrim­i­na­tions et le racisme.

La spécialité MIRA est ancrée dans les champs disci­plinaires de la soci­ologie et de l’anthropologie. En partant de l’apprentissage des outils méthodologiques et théoriques de ces disci­plines, elle s’ouvre à plusieurs autres en faisant appel à des histo­riens, des civil­i­sa­tion­nistes, des démo­graphes, des géographes, des juristes et des politistes.

Cette spécialité est axée sur l’analyse des situ­a­tions de contact durable entre des indi­vidus et des groupes d’origines diverses, induites notam­ment par les migra­tions de popu­la­tions et les circu­la­tions immatérielles. Elle se propose d’analyser les trans­for­ma­tions dues à ces mobil­ités tant dans les pays de départ que dans les pays d’accueil et de transit.

Le programme d’enseignement proposé a pour objectif de :

  1. Familiariser les étudiant-​e‑s avec le corpus des textes théoriques fonda­men­taux concer­nant les processus migra­toires et les rela­tions intereth­niques, et leur présenter les avancées récentes des recherches françaises et étrangères dans ce domaine ;
  2. Leur perme­ttre de se repérer dans les réal­ités sociales et poli­tiques tout en se situant dans le débat épisté­mologique, grâce au maniement des concepts, schémas expli­catifs, théories mises en œuvre dans le domaine des migra­tions et des rela­tions intereth­niques en France et dans d’autres pays ;
  3. Les initier aux outils méthodologiques de collecte et de traite­ment de données (méth­odes d’enquêtes de terrain, analyses docu­men­taires, de discours, statis­tiques) appliqués à l’étude des migra­tions et des rela­tions interethniques ;
  4. Les former à la démarche compar­a­tive en prenant en compte une variété de situ­a­tions de contact de popu­la­tions dans le monde, induites par divers processus tels que les conquêtes, la coloni­sa­tion, la mondi­al­i­sa­tion, l’urbanisation, le redé­coupage de fron­tières, etc.

Inscriptions

Les personnes intéressées peuvent poser leur candi­da­ture lors de la 1ère ou la 2ème campagne pour les inscrip­tions 2020 – 2021 en ligne :

  • 1ère campagne : du 11 mai au 25 juin 2020,
  • 2ème campagne : du 24 août au 4 septembre 2020.

Se connecter sur le site de l’Université de Paris et suivre la procé­dure d’inscription pour déposer votre candi­da­ture sur e.candidat. Ensuite vous serez autorisé‑e à télécharger votre dossier. Vous devrez véri­fier les infor­ma­tions, remplir votre dossier et joindre les pièces demandées. Cette procé­dure d’inscription se fait désor­mais entière­ment pas voie informatique.

Pour plus d’informations :