COLLOQUE « Racisme et sexisme en procès » – Mardi 4 décembre 2018, Université Paris Nanterre, Nanterre

Organisateurs

  • Abdel­lali Hajjat (Univer­sité Paris Nanterre)
  • Audrey Céles­tine (Univer­sité de Lille)
  • Sébastien Delarre (Univer­sité de Lille)
  • Narguesse Keyhani (Institut des sciences sociales du poli­tique, IC Migrations)
  • Soline Laplanche-Servigne (Univer­sité de Nice)
  • Cécile Rodrigues (Institut des sciences sociales du politique)

Partenaires

  • Univer­sité Paris Nanterre, UFR DSP
  • Institut des Sciences sociales du politique
  • Institut univer­si­taire de France
  • Mission de recherche Droit et Justice

Infos pratiques

  • Univer­sité Paris Nanterre, Bât.Max Weber, Salle des conférences (rdc), 200 avenue de la République, 92000 Nanterre, RER Nanterre Université
  • Inscrip­tion en ligne, gratuite, oblig­a­toire : https://​dpda​.sciencesconf​.org/​r​e​g​i​s​t​r​a​t​i​o​n​/index
  • https://​dpda​.sciencesconf​.org/

Présentation

L’objectif du colloque est de présenter et discuter les résul­tats d’une recherche collec­tive, « Des paroles et des actes : la justice face aux infrac­tions racistes », et d’autres recherches sur la judi­cia­ri­sa­tion des comporte­ments sexistes, notam­ment les violences conju­gales et/​ou sexuelles. Bien que les infrac­tions à carac­tère raciste et sexiste relèvent de domaines du droit rela­tive­ment distincts, il s’agit de ques­tionner ce que les traite­ments judi­ci­aires de telles infrac­tions ont en commun. En faisant discuter des enquêtes sur des objets distincts mais ayant trait à des inégal­ités struc­turelles qui traversent la société française, ce colloque a ainsi pour ambi­tion d’interroger l’institution judi­ci­aire dans son rapport au racisme, au sexisme et aux inégal­ités de classe, au travers de son fonc­tion­nement routinier. Ce rapproche­ment est au cœur d’un nouveau champ d’études, les hate studies, qui sera présenté en intro­duc­tion, et nour­rira les réflex­ions tant du point de vue de la méthodologie d’enquête (comment enquêter sur ce type d’affaires ?) que des résul­tats obtenus (en quoi les répres­sions des infrac­tions racistes et sexistes sont-elles compa­ra­bles ?). Il s’agira enfin de rendre compte de la soci­ologie des victimes et auteurs d’actes racistes, ainsi que du rôle des asso­ci­a­tions dans la mise en oeuvre de la légis­la­tion antiraciste.

Programme

Voir le programme : https://​dpda​.sciencesconf​.org/​p​rogram