Revivez la réunion de lancement de l’Institut des Migrations, 16 mai 2018, MSH Paris-Nord

Ouver­ture

Ouverte par Fran­çois-Joseph Ruggiu, direc­teur de l’INSHS du CNRS, et Jean-Marc Bonnis­seau, président du Campus Condorcet, la réunion de lance­ment de l’Institut a rassemblé près de 240 personnes pour assister à cet événe­ment attendu à la fois par la commu­nauté des cher­cheurs et celle des acteurs du dépar­te­ment de la Seine-Saint-Denis.



Fran­çois Héran, direc­teur de l’Institut des Migra­tions : « Une triple dyna­mique : recherche, forma­tion, société »

Après un rapide exposé des missions et orien­ta­tions de l’Institut, Fran­çois Héran, direc­teur de l’Institut a présenté la commu­nauté des 280 fellows, sélec­tionnés le 7 mai, à la suite de la campagne qui a eu lieu de la fin février à la fin avril. L’occasion de souli­gner la diver­sité des profils disci­pli­naires, des objets de recherche et des origines insti­tu­tion­nelles, et leur répar­ti­tion au sein des départements.

Table-ronde : « Fédérer, struc­turer et déve­lopper la recherche sur les migrations »

Ce portrait général de la commu­nauté des fellows s’est ensuite affiné lors de la première table ronde qui a réuni l’ensemble des respon­sables des cinq dépar­te­ments de recherche de l’Institut : Michel Agier (POLICY/​Politique), Maria Melchior (HEALTH/​Santé), Hillel Rapo­port (DYNAMICS/​Dynamiques), Patrick Simon (INTE­GER/In­té­gra­tion-discri­mi­na­tion) et Claire Zalc (GLOBAL/​Global).

Chacun d’eux a tiré un premier bilan des pistes de recherche qui se dessinent à l’aune de la sélec­tion des projets et champs de recherche des fellows (cf. leurs inter­ven­tions et les supports des présen­ta­tions ci-dessous).

Tous partagent l’enthousiasme de fédérer autour de nouvelles dyna­miques et pointent la gageure que repré­sentent à la fois la struc­tu­ra­tion des axes et des acti­vités de recherche de chaque dépar­te­ment, la mise en place de la trans­ver­sa­lité entre les dépar­te­ments, et le soutien des recherches docto­rales et postdoctorales.


Suite de la table ronde : «… et former »

Natalia Muchnik et Jean Matringe, respon­sables du dépar­te­ment FORMATION, ont ainsi présenté les objec­tifs et l’originalité du Master qui ouvrira à la rentrée 2019. Cette forma­tion tirera sa singu­la­rité de l’articulation de la ques­tion des migra­tions à une approche disci­pli­naire à travers plusieurs parcours (socio­logie, géogra­phie, histoire, droit des migrations…).

La voca­tion de ce Master est de former autant des cher­cheurs que des profes­sion­nels. En ce sens, les liens avec le terri­toire et les acteurs consti­tue­ront un socle impor­tant au projet péda­go­gique de la forma­tion que ce soit par les stages, les mémoires et l’intervention de professionnels.


Table-ronde : « Resserrer le lien science-société autour des migra­tions : les dyna­miques des acteurs locaux en Seine Saint-Denis »

L’enjeu de l’articulation science/​société a pris corps avec la seconde table ronde, qui rassem­blait cinq acteurs du dépar­te­ment de la Seine-Saint-Denis :

  • Mustapha Boud­jemai, direc­teur de l’association Profes­sion banlieue
  • Sarah Clément, respon­sable du déve­lop­pe­ment de l’association Génériques
  • Anthony Daguet, 1er adjoint à la Mairie d’Aubervilliers
  • Cathe­rine Lewer­towski, respon­sable de circons­crip­tion de la protec­tion mater­nelle et infan­tile (PMI) au sein du Conseil dépar­te­mental de la Seine-Saint-Denis
  • Eunice Mangado-Lunetta, direc­trice des programmes de l’Association de la Fonda­tion Étudiante pour la Ville (AFEV).

A partir de la présen­ta­tion de leurs métiers et de leur expé­rience du terrain en lien avec la ques­tion des migra­tions, chacun a décrit des besoins et des envies que de prochaines colla­bo­ra­tions avec l’Institut des Migra­tions pour­ront permettre de mettre en œuvre.


Recherche action, propo­si­tion de stages et d’interventions péda­go­giques, projet d’archivage avec les fellows sont autant de pistes de travail lancées en direc­tion de l’Institut des Migrations.

Comme l’a conclu Jean-Barthé­lemi Debost, chargé de la média­tion scien­ti­fique et des parte­na­riats locaux, le rendez-vous est pris.

Ecoutez les inter­ven­tions de Fran­çois Héran et de la première table ronde avec les supports de présen­ta­tion en les télé­char­geant : ICM_​Présentations_​Complet